Technologie

Vrai ou faux, la réalité augmentée

On entend toutes sortes d’affirmations autour de la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Qu’en est-il exactement ? Voici quelques vérités bonnes à connaitre si vous désirez investir dans ce domaine !

La réalité augmentée (RA) est un mixte entre monde réel et données numériques. Vrai !

Trois règles majeures sous-tendent la RA : la combinaison du réel et du virtuel en temps réel, l’interactivité et l’utilisation d’un environnement 3D. Il s’agit d’une perception “ augmentée “, grâce à des techniques enrichissant l’expérience utilisateur.

Le concept de réalité augmentée n’est pas récent. Vrai !

On pourrait croire que le RA appartient au futur. En fait, même si le terme même de réalité augmentée a été inventé en 1992, la première application aurait vu le jour en 1962 avec la création, par Morton Heilig, du casque Sensorama, permettant de simuler une balade à moto dans New York. Au cinéma, la RA a été utilisée dès 1993 dans Jurassic Park, de Steven Spielberg.

La RA (réalité augmentée) ne se limite pas au seul domaine de la fiction. Vrai !

Elle investit la mode, avec les cabines d’essayage virtuelles ; la culture avec la visite interactive de villes, de musées, ou les expériences ludiques du Futuroscope ; la décoration d’intérieur, pour aménager virtuellement une pièce… Sans oublier les domaines des jeux vidéo, éducation, santé, architecture et même de l’armée !

Réalité virtuelle et réalité augmentée sont synonymes. Faux

Si la confusion est fréquente, il ne s’agit pas du même concept. La première est une forme de simulation donnant juste une impression de réel à partir d’images fictives. La RA, quant à elle, intègre des données virtuelles, à partir de la réalité.

La RA n’est pas pour le grand public. Faux

Tablette et smartphone donnent accès à nombre d’applications pour expérimenter la réalité augmentée. Les plus connus : Layar, Wikitude, Worksnug, Culture clic, AR Star, Walk… Côté objets, les Google Glass, lunettes avec caméra intégrée, micro et accès Wi-Fi ou Bluetooth, allient réel et virtuel pour analyser lieux et objets environnants et diffuser des informations “ mixtes” sur internet.

Les applications existantes sont au top. Faux

De nombreuses applications se heurtent encore à la faible performance des outils mobiles, peu adaptés à ce genre d’expérimentation. Défi des industriels pour les années à venir ? Développer des outils intuitifs, simples d’utilisation et peu coûteux, en optimisant la modélisation du virtuel pour un rendu final de qualité.

 

Enregistrer

Enregistrer